A propos du blog

Ce blog est utilisé comme "vitrine" pour le Collectif l'Ecole est la Maison. Il est exclusivement informatif. Il n'est pas une tribune ni un lieu d'échanges et de débats.
Par conséquent les commentaires sont tous modérés. Nous publions ici uniquement les commentaires neutres et objectifs, réclamant des compléments d'informations.
Si vous souhaitez débattre ou échanger, nous vous invitons à vous diriger vers notre forum ou notre page facebook.

samedi 15 avril 2017

Le logiciel ATHENA

Un nouveau logiciel, le logiciel Athéna, est arrivé récemment sur le marché. Il nous a semblé pertinent de partir à la rencontre de son créateur et d'en savoir un peu plus à son sujet...

1) Bonjour Arthur, pourrais-tu te présenter en quelques mots à nos lecteurs?
Bonjour à tous, je suis Arthur Yohan Sancerni. Je suis un des co-fondateurs de l'école dynamique, la première école en France à reprendre le modèle démocratique Sudbury. L'école dynamique est un lieu de démocratie totale ou l'apprentissage est l'affaire de chacun et où aucun programme n'est suivi. Chaque membre de l'école est totalement responsable de sa personne quel que soit son âge (Entre 5 ans et 18 ans +) et a accès à un nombre de ressources qu'il choisit d'utiliser...ou pas. 

2 ) Tu as mis au point un logiciel. Peux-tu nous expliquer de quoi il s'agit?
Athéna est une plateforme de suivi des apprentissages. De façon structurée, à travers un journal de bord, elle permet de relier les apprentissages libres et de la vie courante aux exigences du socle commun de connaissances, de compétences et de culture.
Nous avons choisi de créer une plateforme en ligne pour pouvoir avoir un outil évolutif en temps réel selon les besoins des utilisateurs dans un soucis d'amélioration constante.


3) Ton logiciel s'adresse d'abord aux écoles démocratiques et aux apprentissages auto-gérés, crois-tu qu'il soit possible de l'utiliser dans le cadre de l'instruction en famille et plus particulièrement dans le cadre d'une instruction formelle (donc assez éloignée des apprentissages autonomes)?
La plateforme est simplement une façon de mettre en lumière toutes sortes d'activités formelles ou informelles qui permettent l'acquisition du socle et d'avoir un suivi clair et lisible. Il faut savoir que chaque utilisateur peut créer des activités personnalisées et les relier au socle commun. Donc l'utilisation peut tout à fait convenir à une utilisation IEF qui suit le programme.


4) Abordons à présent la question du coût...que peux-tu répondre ou proposer aux familles qui trouvent le prix un peu élevé?
Nous avons à ce jour fixé un prix de 10€ mensuel pour l'utilisation d'Athéna en IEF. Il faut dire que c'est un outil qui tend à être collaboratif et nous tentons de le rendre accessible autant que possible. Nous avons un certains nombre d'abonnement à tarif réduit que nous réservons, il suffit de nous en faire la demande pour en bénéficier.


5) Il est question avec les élections qui approchent que les programmes soient plus ou moins révisés. Envisages-tu d'adapter alors ton logiciel? Comment les abonnés pourront-ils bénéficier de mises à jour?
Comme expliqué plus tôt. La plateforme tend à évoluer constamment en fonction des besoins. Le programme scolaire n'étant pas lié à Athéna, il est facile d'adapter une base de donnée personnalisée pour chaque utilisateur en fonction des activités des enfants.


Ce logiciel permet donc aux familles qui l'utilisent  de "traduire" en "langage socle commun de l'éducation nationale" tout ce qu'ils font au quotidien avec leurs enfants dans le cadre de l'instruction en famille, qu'elle soit formelle ou informelle.

Vous pouvez regarder une démonstration en cliquant sur la vidéo

Notre Collectif a testé pour vous...
on a bien aimé
  • son côté très pratique: on peut lier à tout moment le socle et les apprentissages de nos enfants. On sait à tout moment où on en est avec les attendus des cycles.
  • logiciel intuitif et sobre, assez simple à utiliser

on a moins aimé
  • son prix...ça fait tout de même 120€ /an
  • son côté fastidieux : tout noter...
Il répondra probablement davantage aux besoins des familles qui se lancent dans l'instruction en famille et qui prennent leurs marques qu'à des parents bien "rodés".

Aucun commentaire: