Accéder au contenu principal

Bien préparer le contrôle de l’inspecteur





 
DSC07458

Dès le jour où vous recevez votre convocation pour le contrôle , vous devez vous préparer . Il s'agit surtout de ne pas s’y prendre 3 jours avant .
Inutile de stresser , l’inspecteur vient pour vérifier s’il y a bien « instruction complète » de vos enfants . C’est à dire:
  • que vous avez des supports (livres, manuels, site internet, peinture,calculatrice,boulier ……)
  • que vos enfants les utilisent
  • que vos enfants sont dans les clous du socle commun
  • que vos enfants progressent au fil des ans
Afin de vérifier ce dernier point, l’inspecteur proposera des exercices (écrits ou oraux) à vos enfants . Pourquoi Pour avoir la preuve de ce que vous avez avancé . Dire que l’on instruit , avoir des cahiers et des livres ne prouve  rien .

La première étape est de réaliser un dossier , que vous expédierez à l’inspecteur en charge du contrôle 15 jours avant le RDV . Ni trop tôt , car il aura vite fait de l’oublier, ni trop tard, on veut quand même qu’il le lise . Ce dossier se composera :
_ La liste des supports que vous utilisez : livres, manuels, site internet , kit de sciences, matériel Montessori , logiciel de géométrie, jeu de société éducatif ….. soyez le plus complet possible .
_ Une courte présentation de chaque matière : expliquez comment vous abordez les différentes matières, une par une . Et si vous ne faites pas une matière pour une raison précise , c’est le moment de l’expliquer aussi . Quelques lignes suffisent , mais cela permet à l’inspecteur de mieux comprendre votre fonctionnement .
_ Une vision de l’année entière : si vous avez une programmation sur l’année , la liste des leçons /notions que vous avez prévues de faire . que cela soit très précis ou assez vague, l’essentiel est de démontrer à l’inspecteur que vous prenez l’instruction de vos enfants , sérieusement .  Plus vous « paraîtrez » organisé, mieux ça sera .
Conseil :  n’essayez pas de parler le même langage  ou de faire des liens entre le socle commun et les connaissances de votre enfants . Ceci est le travail de l’inspecteur, pas le vôtre .

 La deuxième étape  est de se préparer  à cette visite .  Bien que la plupart des contrôles se passent relativement bien, nous nous devons d’être préparés . Non pour déclarer la guerre mais  pour défendre nos droits .  Ne sachant pas comment sera notre interlocuteur, il faut  être paré à tout .
Avec tout ceci , l’inspecteur viendra en connaissance de cause . Il aura un large aperçu de l’instruction que vous dispensez à vos enfants .
« Nul n’est censé ignorer la loi ! »
Bien que les inspecteurs les connaissent ,il a été rapporté certains abus . Donc nous prendrons soin d’avoir pris connaissance  :
_ des textes de loi (articles, décret , amendement etc…), que nous aurons aussi à portée de main le jour du contrôle .
_ du programme de l’éducation nationale , correspondant à celui de votre enfant .Même si vous n’êtes pas tenu de le suivre , c’est  important de le connaître , au cas où , l’inspecteur aurait des demandes supérieures au niveau .
_ des attendus de fin de cycle  . Suite au nouveau décret , nous devons connaître ces attendus et les appliquer . Il serait utile d’en avoir une copie , si l’inspecteur y fait référence, vous pourrez la sortir et encore une fois démontrer votre sérieux .
_ établir une liste des points faibles de votre enfants ainsi que des parades contre d’éventuelles remarques .( document personnel, ne surtout pas le monter)
_ préparer des arguments « en béton » quant au niveau qui nous est demandé en IEF et celui réel des enfants scolarisés . Pour ce faire les résultats des enquêtes PISA , TIMMS  2016 sont imparables .
Ainsi que le code de l’éducation lui même , où il est écrit , que les attentes sont plus élevées pour les enfants dépendant de l’instruction en famille .
L’article D 332-2 du Code de l’éducation (l’ancien, le nouveau) et D 131-12 du même code :
page-facebook-instruction-en-famille

Commentaires